Diabète (pancréas)

La mucoviscidose exerce un impact important sur la vie quotidienne. Les personnes atteintes de mucoviscidose risquent par exemple de développer un diabète. En Belgique, c’est le cas de 15% d’entre elles. Ce chiffre provient du Registre Belge de la Mucoviscidose de 2016. D’autres rapports de recherche parlent même de 50%. Ces personnes souffrent d’un diabète sucré lié à la mucoviscidose. Le risque de contracter le diabète augmente avec l’âge, même si les jeunes et les enfants peuvent également être touchés.

En cause, une nouvelle fois, le mucus épais qui obstrue les fins canaux du pancréas. Les enzymes pancréatiques s’écoulent donc plus difficilement. À la longue, cela provoque des lésions pancréatiques, ce qui peut affecter la production d’insuline.

De plus, les personnes atteintes de mucoviscidose souffrent d’infections récurrentes, ce qui rend également les cellules moins sensibles à l’insuline.

En bref: les personnes diabétiques souffrant de mucoviscidose conjuguent à la fois les caractéristiques du diabète de type 1  et de type 2.

La plupart du temps, le traitement consiste à administrer un certain type d’insuline (il en existe différentes formes). Contrairement aux personnes ayant un diabète de type 1 ou 2, les personnes diabétiques atteintes de mucoviscidose ne se voient pas prescrire un régime pauvre en calories. Quand on a la mucoviscidose, il est essentiel de continuer à engranger suffisamment de calories.

Le traitement exige une approche personnalisée. Beaucoup de mesures, de contrôles et d’ajustements. Les médecins, les diététicien(ne)s et les endocrinologues aident chaque patient à trouver la combinaison de traitement idéale. Celle-ci est susceptible d’évoluer au fil du temps.

Dernière mise à jour:

ut dictum Praesent Donec at libero luctus vel, justo eleifend et,