Basile réitère l’expérience des 20km 10 ans après !

Basile, âgé de 30 ans, travaille 30 heures semaine en tant qu’accompagnant dans un centre d’accompagnement. Il partage son témoignage avec une perspective enrichissante.

Je suis Basile, et je vis avec la mucoviscidose depuis ma naissance. Au-delà de ma condition, je suis passionné par les voyages et le sport, une passion qui a pris une nouvelle dimension grâce à la trithérapie que j’ai commencée il y a un an et demi. Dans le sport, j’aime relever des défis, notamment des courses de fond comme les 20km et les semi-marathons. Ces défis donnent un sens profond à mes entrainements hebdomadaires.

Depuis que je bénéficie de la trithérapie, je découvre ce que c’est d’avoir des poumons moins encombrés, ce qui me donne l’énergie nécessaire pour poursuivre mes passions à un niveau plus intense. Avant, il était difficile pour moi de pratiquer le sport et de participer à des compétitions, mais maintenant, grâce aux médicaments, je peux le faire plus aisément. Par exemple, j’ai déjà pratiqué cette course et des semi-marathons sans avoir eu besoin d’être hospitalisé juste après. Au contraire, j’ai même pu retourner travailler dès le lendemain.  Participer à des courses comme les 20km est non seulement un défi personnel, mais c’est aussi une façon pour moi de soutenir la cause des patients attend de la muco.

Quand on me croise dans la rue on ne pense pas que je suis atteint de la muco, et il y a 10 ans lors de mes premiers 20km il y a une dame à côté de moi qui est venu me dire ‘’ c’est une très belle action de courir pour les personnes muco qui ne savent même pas marcher, c’est magnifique de vous voir courir pour soutenir cette cause’’. Cet exemple est assez frappant, surtout que je lui ai ensuite dit que j’étais muco et elle en était stupéfaite.

Symboliquement c’est chouette car la première fois que j’ai couru les 20km c’était en 2014, il y a pile 10 ans. En tant que patient muco, j’ai bénéficié des fonds Muco Sport, je me dois de rendre la pareille. Je n’ai pas l’aspect financier mais j’ai l’aspect physique. L’ambiance des 20km avec l’association Muco.be est toujours très inspirante, et profiter d’un massage après la course est un vrai bonus.

En ce qui concerne ma préparation, je m’entraine à la course à pied trois fois par semaine, ainsi qu’au vélo et au badminton. Pour les 20km, je vais intensifier mes entrainements à partir de mi-mars. Mon objectif n’est pas seulement de terminer la course en 2h30, mais surtout vivre une expérience plaisante. Bien que je pourrais viser un meilleur temps, je préfère me concentrer sur le plaisir de courir et franchir la ligne d’arrivée avec fierté et satisfaction.

Pour ceux qui hésitent à se lancer dans cette aventure, je leur dirais simplement que l’important est de participer et de prendre du plaisir, peu importe comment et en combien de temps. L’essentiel est de se sentir accompli à la fin. Rendez-vous en 2025 ?