Fonds Forton: 20 ans de soutien à la recherche sur la mucoviscidose

Samedi, Novembre 25, 2017

L’espérance de vie des personnes atteintes de mucoviscidose est aujourd’hui trois fois plus élevée qu’il y a vingt ans. Et bien que la maladie ait toujours un caractère invalidant, elle n’est plus seulement une suite d’infections et d’hospitalisations. Grâce entre autres au soutien du Fonds Alphonse et Jean Forton, créé il y a vingt ans et géré par la Fondation Roi Baudouin, des progrès significatifs ont été réalisés dans la connaissance et le traitement de la mucoviscidose. La Semaine européenne de la Mucoviscidose (20-26 novembre) constitue une belle occasion de célébrer cet anniversaire.

Notre pays jouit d’une solide réputation dans la recherche sur la mucoviscidose. Si les groupes de recherche belges comptent au niveau international, c’est en partie grâce au Fonds Alphonse et Jean Forton, géré par la Fondation Roi Baudouin. Au cours des 20 dernières années, ce Fonds a soutenu pas moins de 53 projets de recherche pour un montant total de plus de 8 millions d’euros.

Le Fonds finance aussi structurellement l’Association Muco. Cette année, cette collaboration s’est sensiblement renforcée : les ressources du Fonds Forton et de l’Association Muco ont pour la première fois été réunies en un unique appel à projets de recherche. Ensemble, ils ont pu octroyer un soutien de 1.500.000 euros à sept projets.

Selon Ulrike Pypops, responsable de la service Familles & Adultes muco, le Fonds Forton a joué un rôle essentiel dans l’amélioration de l’espérance et de la qualité de vie des patients. Vivre avec la mucoviscidose exige un engagement constant tout au long de l’existence. On tient mieux le coup quand on se sait entouré de soignants et de chercheurs qui sont encouragés à identifier les causes et les mécanismes de la maladie.

Une enquête menée auprès de chercheurs révèle que le soutien du Fonds Forton a réellement donné un élan à la recherche sur la mucoviscidose en Belgique. Le Fonds a tout d’abord contribué à accroître les connaissances sur la maladie ainsi qu’à améliorer les thérapies et la qualité de vie des patients. Les différents domaines de la recherche ont été abordés : les causes génétiques de la mucoviscidose, une meilleure compréhension et maîtrise des symptômes (moins d’infections des voies respiratoires, davantage de greffes pulmonaires réussies ) et la recherche de nouvelles méthodes thérapeutiques (e.a. avec les “nanocorps”, de minuscules anticorps, et la thérapie génique).

D’autre part, les chercheurs confirment qu’au fil des ans, ce soutien leur a ouvert des portes, aussi bien vers des moyens supplémentaires fournis par d’autres institutions que vers des collaborations internationales. Les Belges ont acquis une position importante dans la communauté de la recherche sur la mucoviscidose. Ils ont publié plus de 300 articles dans des revues de référence et ont été abondamment cités dans des publications scientifiques. De nombreux tests cliniques destinés à développer des médicaments contre la mucoviscidose sont également réalisés dans notre pays – la société belge de biotechnologie Galapagos étudie entre autres l’application des nanocorps.

Les résultats de l’enquête menée auprès des chercheurs ont été commentés le jeudi 23 novembre au Brussels Information Point en présence de la communauté des chercheurs, de médecins et d’autres soignants ainsi que de représentants des patients.

Vous pouvez consulter ou commander gratuitement le rapport “The Fund Alphonse & Jean Forton – 20 years of support to Belgian research in cystic fibrosis” ainsi que la synthèse en français et en néerlandais sur ce site internet de la Fondation Roi Baudouin.